se@endatiersmonde.org

+221 33 869 99 61 | +221 33 869 99 48

Hommages, témoignages, reconnaissance. La bataille des idées : ses ultimes combats.

Hommages, témoignages, reconnaissance. La bataille des idées : ses ultimes combats.

Average: 5 (1 vote)

Jacques est parti. Quel destin ! L’homme qu’il a été demeure une interpellation permanente de notre monde actuel, et de notre engagement individuel et collectif. Son audace, son humilité, ses dons de visionnaire, son intuition créative, ont été maintes fois loués et magnifiés, notamment dans l’émotion de sa disparition, par les nombreuses personnes qui ont tenu à lui témoigner ainsi qu’à son Organisation, de leur attachement et de leur respect. Sa culture du refus et son non-conformisme ont inspiré plusieurs générations de jeunes intellectuels africains et d’ailleurs, et structure la pensée et les discours d’organisation et institutions internationales. Jacques aimait batailler, guerroyer autour d’idées et d’enjeux, et savait convaincre ceux qui le côtoyaient. Son engagement a permis à des milliers de personnes de toutes conditions, de décomplexer, de se découvrir, de se révéler. Il était un créateur de sens, attentionné et apprenant. L’Organisation Enda Tiers-Monde, les déshérités des bidonvilles, les volontaires du développement, les militants de la culture, les combattants de la liberté ont perdu en lui, un « messie » anti-messie, qui prenait du recul sur son temps et son action, qui avait fait des choix tranchés sur son engagement.

A nous, ses amis et ses héritiers, de continuer l’œuvre qu’il a si largement esquissée.

.

CFA14,000

DEscription detaillee

Jacques est parti. Quel destin ! L’homme qu’il a été demeure une interpellation permanente de notre monde actuel, et de notre engagement individuel et collectif. Son audace, son humilité, ses dons de visionnaire, son intuition créative, ont été maintes fois loués et magnifiés, notamment dans l’émotion de sa disparition, par les nombreuses personnes qui ont tenu à lui témoigner ainsi qu’à son Organisation, de leur attachement et de leur respect. Sa culture du refus et son non-conformisme ont inspiré plusieurs générations de jeunes intellectuels africains et d’ailleurs, et structure la pensée et les discours d’organisation et institutions internationales. Jacques aimait batailler, guerroyer autour d’idées et d’enjeux, et savait convaincre ceux qui le côtoyaient. Son engagement a permis à des milliers de personnes de toutes conditions, de décomplexer, de se découvrir, de se révéler. Il était un créateur de sens, attentionné et apprenant. L’Organisation Enda Tiers-Monde, les déshérités des bidonvilles, les volontaires du développement, les militants de la culture, les combattants de la liberté ont perdu en lui, un « messie » anti-messie, qui prenait du recul sur son temps et son action, qui avait fait des choix tranchés sur son engagement.

A nous, ses amis et ses héritiers, de continuer l’œuvre qu’il a si largement esquissée.

.

Produits apparentEs

NOS PARTENAIRES