• Facebook: EndaTiersMonde?ref=tn_tnmn
  • Twitter: EndaTiersMonde
  • YouTube: endatiersmond

Rapport annuel 2013

RAPPORT ENDA TM 2013
Obtenir les autres rapports

Fondation Jacques Bugnicourt
SIGIE Database

Thierno Seck, Coordonnateur du Projet « Initiatives Pilotes de Micro-Irrigation et de Gestion Durable des Terres dans le département de Bakel (IGDT BAKEL).

 pub

la ou pas docteur

Nouvelle édition 2013, pour toutes commandes s'adresser à l'équipe Diffusion, 54 Rue Carnot

BP : 3370 Dakar-SENEGAL

Tél 221 33 889 34 09

dif-enda@endatiersmonde.org

Enda à RIO+20

vgnette

Enda milite à RIO+20 pour la reconnaissance de nouveaux modèles de développement durable dont l’objectif premier doit être l’éradication définitive de la pauvreté.


Quelques vidéos d'enda sur le sommet de Rio+20 ICI

Publication

CAPITALISATIONendaEcopole

Apprendre avec les communautés

Recherche-Action sur la problématique de lutte contre la pauvreté Capitalisation d’un Itinéraire


Enda Rapport Annuel

Enda Rapport Annuel 2010


 

Apprendre avec les communautés

Recherche-Action sur la problématique de lutte contre la pauvreté

Capitalisation d’un Itinéraire

Evènements

October 2014
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Agriculture Durable

AGRICULTURE SAINE ET DURABLE PROTECTION DES SOLS COTON BIO

La caractéristique principale de la plupart des pays du Sud, c'est qu'ils restent des pays agricoles à forte composante rurale. En Afrique de l'Ouest, plus de 70 % de la population de pays comme le Sénégal vivent d'élevage, d'agriculture, de pêche et d'exploitation des ressources forestières. L'explosion urbaine qui a drainé une bonne partie de la population rurale vers les centres urbains, n'a pas encore inversé la tendance qui est que la majorité de la population vit toujours en milieu rural. Qui plus est, dans la plupart des villes, l'agriculture demeure la première activité économique, alors que la transition amorcée ne s'accompagne pas de changements répondant aux demandes sociales des populations. L'évolution de l'activité économique demeure marquée par une exclusion ou une marginalisation de larges franges de la population, en majorité agricole, rurale, jeune et d'un faible niveau d'instruction.


Cette situation fort préoccupante a justifié le choix d’Enda de privilégier une entrée rurale dans la stratégie de lutte contre la pauvreté. Ce choix se fonde uniquement sur un constat fondamental : la pauvreté est un phénomène largement rural et agricole. Autrement dit, seule une croissance agricole élevée sera en mesure d'aboutir à une réduction rapide et durable de la pauvreté. C’est ce qui permet de comprendre l’orientation stratégique d’Enda vers une entrée rurale, visant à promouvoir la diffusion et l'adoption de pratiques culturales agroécologiques et adaptées, dans le respect scrupuleux du principe de justice environnementale, autant dans la gestion des ressources en eau que dans l’accès au foncier, et ce pour une souveraineté alimentaire.


La souveraineté alimentaire, dans son principe, véhicule l’idée selon laquelle les peuples doivent recouvrer leurs droits fondamentaux, garants de leur autonomie, dans la manière dont sont définies leurs politiques agricoles et alimentaires. Car un peuple quel qu’il soit, doit garder intact son droit de cultiver ce qu’il mange et de manger ce qu’il cultive. Autrement dit, la souveraineté alimentaire offre aux communautés et aux Etats l’opportunité de pourvoir à leurs besoins alimentaires de la manière qui leur semble la plus adaptée, sans porter atteinte à la régulation des échanges commerciaux ni au droit qu’ont les autres peuples de faire de même. La souveraineté alimentaire fait la promotion de l’appui constant aux petits producteurs agricoles, partout et toujours pour les mêmes raisons, tout en récusant toute aide intérieure dont l’objectif est de perturber, par une manipulation des prix, les marchés internationaux.